AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed... U.C

Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Paez

Alyssa Paez

Crédits : Akata
Messages : 2
Nationalité : Espagnole

SOYONS FOUS.
Relations & Affinités:
Disponibilité:

Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C Empty
MessageSujet: Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed... U.C   Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C EmptyMar 2 Juin - 2:17

Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C Lyly
Akata; Les Liaisons Dangereuses - Laclos
Gardez vos conseils et vos craintes pour ces femmes à délires, et qui se disent à sentiments ; dont l’imagination exaltée ferait croire que la nature a placé leurs sens dans leur tête ; qui, n’ayant jamais réfléchi, confondent sans cesse l’amour et l’Amant ; qui, dans leur folle illusion, croient que celui-là seul avec qui elles ont cherché le plaisir en est l’unique dépositaire ; et, vraies superstitieuses, ont pour le Prêtre, le respect et la foi qui n’est dû qu’à la Divinité.

Alyssa Paez
« Un artiste, c’est une personne qui sait que la vie n’est qu’un spectacle. »


    Premier verre d’absinthe.
    On commence à discuter, et puis …

Faites se présenter votre personnage en quelques mots. Ainsi, vous pourrez faire ressortir ses principaux traits de caractère, tout en déclinant son identité. Il faudra qu’il donne son nom, son prénom, son âge (pas moins de vingt ans, s'il vous plaît), sa date et son lieu de naissance, son orientation sexuelle, la raison de sa présence à « La fée verte », et toute autre chose qui vous semble essentielle. « … »

-Mon nom?? Tu ne le connais pas?

Hilare, grâce aux effets fulgurants de l'alcool, elle regardait ce nouveau serveur qui, tout en lui servant la boisson miraculeuse, avait eu le malheur d'engager la conversation avec elle. Car elle serait bavarde ce soir-là, c'était pour cela qu'elle évitait de boire les jours de travail. Le couvant des yeux comme elle savait si bien le faire; accoudée au comptoir comme si elle ignorait l'effet que sa silhouette avait sur les hommes, Alyssa se contenta de lui sourire. Il n'allait rien lui demander, il voulait juste un peu parler. Et puis avec son verre dans les mains, elle ne pouvait que répondre à ses questions...

-Mon nom est Alyssa Paez. Mais ici je suis Lys ou même encore Fleur de Lys, quand je tombe sur l'un de ces sympathiques poètes. Tu savais que les poètes trouvaient la plupart de leurs muses ici, à la Fée Verte? J'ai entendu dire que derrière tout grand homme, il y avait une femme. La Fée Verte en est la preuve.

Son regard parcouru vaguement la foule: ce soir elle s'accordait un jour de repos. Bien sûr, elle n'était pas censée le faire. Seulement l'alcool était monté si vite, et elle voulait tant le retrouver qu'elle savait que si elle acceptait de travailler, elle s'endormirait de fatigue et par conséquent ne serait à même de respecter sa part du contrat.

-Je vais te raconter un secret... Tu veux bien l'entendre?

Elle n'attendait plus, monologuant, l'alcool lui faisant déjà tourner la tête. À combien de verres en était-elle déjà?

-'Faut pas croire ce qu'elles racontent ici. Un jour j'ai entendu dire qu'une certaine Alyssa avait tué ses deux parents et était venue se réfugier à Paris, pour fuir la justice. Tu devineras bien que c'est des foutaises, tout ça. Celles qui disent ça sont tout simplement jalouses. Comment ça j'ai une haute estime de moi? Mais pas du tout! Si je te dis qu'ici jsuis pas très appréciée, c'est que c'est la vérité! Sinon pourquoi elles auraient dit que j'avais tué mes parents? C'est faux. Ils sont bien vivants, ces deux gredins.

Du ressentiment, ou de la colère. Un peu des deux peut-être... Elle avait été la poule aux oeufs d'or à qui on ne donne rien sinon du pain rassis et de l'eau. Et toute son enfance ils l'avaient contrôlée. Dieu qu'elle détestait ça! Si elle avait choisi Paris, c'était bien grâce à sa réputation de ville bohème... Et hop, un autre verre. Quitte à en oublier qui elle était, ce soir elle ferait cela dans les règles de l'art. Mmoui, ce n'était pas des manières de Lady. Et alors? Elle n'en serait jamais une, et elle ne le désirait pas, d'ailleurs.

-Tu voudrais vérifier, tu dis? Je te souhaite bonne chance: tu devras retourner en Espagne pour ça. Ne me dis pas que tu n'avais pas deviné?? Bien sûr que je suis espagnole! Tu trouves que Paez ça sonne français toi? Et puis mon accent, tu en fais quoi? Il ne s'entend pas... T'es un gentil, toi. Si un jour tu es intéressé, je te ferais un petit rabais. Prix d'ami quoi. mais attention: rien que pour toi. Et puis j'aurai le temps de récupérer cet argent en moins: je n'ai que vingt et un ans! Alors quand j'en vois ici qui s'approchent de la quarantaine... Je me dis que je serai pas au chômage de si tôt. Tu me ressers?


    Second verre d’absinthe.
    Cette boisson, elle vous délie la langue, c’est fou.

Dans cette partie, votre personnage racontera un élément marquant de sa vie à la première personne. Ainsi, encore une fois, il pourra porter un regard plus ou moins distant sur son passé. Vous pouvez donc vous attarder sur certains éléments, passer sur d’autre … Ce qui compte, c’est qu’après avoir lu cela, on en sache un peu plus sur votre personnage.


-Je n'avais jamais autant bu en une seule soirée! Ca me donne envie de parler tout ça. Et tu sais quoi? Je vais te dire quelque chose que je n'ai jamais partagée avec quiconque, sauf peut-être avec Louis. Louis... C'était un gentil garçon. Je l'ai connu l'année de mes dix-huit ans, à Montpellier. J'avais intégré une petite troupe de théâtre, même si je ne parlais pas un mot de français, et j'y était plus figurante et danseuse qu'artiste à part entière... Mais Louis m'a tout de suite repérée. Il avait reçu une éducation de bourgeois, et c'est lui qui m'a tout appris. À quoi ressemblaient les lettres; comment tenir des pinceaux... C'était un peintre, mon Louis. Et c'est lui qui m'a donné cette passion pour la peinture. Tu savais pas? Dès que je serai assez riche, je partirai d'ici. Je ne serai plus courtisane quoi. Les devants de la scène, j'aime beaucoup, mais peindre est, si je puis le dire, presque une passion. Mais je dois t'avouer que j'ai trop peur de me ridiculiser, je ne maîtrise pas assez bien les pinceaux. Pis il y a beaucoup d'artistes par ici, tous plus doués les uns que les autres... On avait vongt ans, Louis et moi, quand on a décidé de quitter le sud et de tenter notre chance à Paris, la ville des villes. Lui n'a pas dépassé Clermont-Ferrand. La tuberculose, tu connais? Ben ça l'a foudroyé sur place.

Elle se noyait dans l'alcool, comme beaucoup d'autres clients probablement. N'attendant pas sa demande, le serveur lui servit un énième verre d'absinthe. On voyait à son regard qu'elle était perdue dans les méandres de ses souvenirs, et les faire ressurgir la soulageait.

-Merci. Tu sais, on s'était promis fidélité... J'suis presque sûre qu'une fois arrivés à Paris, il m'aurait demandée en mariage. Naïve, j'aurais accepté, et alors là on aurait été dans les ennuis jusqu'au cou. Tu me vois élever des enfants pendant que le mari est loin en train de peindre je-ne-sais-quoi? Moi pas. Quelque part c'est presque mieux qu'il soit mort. Non, ne sursaute pas: il est mort. Pas "parti"; mort. Il a pas eu le choix, si tu vois ce que je veux dire. Mais remarque, au moins il voit pas ce que je suis maintenant. J'pense pas qu'il aprécierait de me voir courtisane. Au fond, c'est pas si grave... Je dois bien gagner ma vie, et je le fais plutôt honnêtement, tu trouves pas? Je ne suis pas de ces voyous qui volent les gens à la sortie du théâtre! Je suis une respectable courtisane. J'adoucis les nuits de pauvres gentilhommes. Une artiste à part entière, c'est juste l'art en lui-même qui n'est pas si accepté que ça.


Déjà, la Fée Verte se vidait. L'heure des spectacles était passée, les plus sages dormaient et les autres se payaient les faveurs de l'une des douces courtisanes. Alyssa continuait dans sa confidence, certaine d'être vaguement entendue par le serveur. Mais le principal intérêt était qu'elle se confie, pas qu'il l'écoute attentivement! Alors elle continua, jouant distraitement avec une mèche de ses cheveux noirs ébène, tic qu'elle avait toujours eu.

-Tu verras, un jour tu me verras dans un grand musée. Et ce jour-là tu te souviendras de tout ce que je t'aurai dit. Un jour, je saurai peindre comme les plus grands artistes. Tu verras... Les rêves, ça a beau foirer souvent, c'est bien là pour quelque chose.


    Troisième verre d’absinthe.
    Tout est tellement … fantastique !


Tout le monde a ses petites manies. Inscrit ici cinq détails qui caractérisent ton personnage : phobie, tic, etc. N'hésitez pas à étoffer chaque point, cela ne peut qu'être bénéfique.

* Les cheveux... Alyssa prend tout particulièrement soin de cette partie de son anatomie et en est très fière. C'est le symbole de la féminité, à ses yeux. Et depuis toute petite, quand elle se sent angoissée ou qu'elle rêvasse, elle entortille entre l'indexe et le majeur une mèche de sa crinière noir ébène.

* Claustrophobe... La jeune femme a une peur bleue de se faire enfermer dans un endroit trop petit, elle déteste le sentiment d'angoisse qui l'envahit dès qu'elle entend une clé tourner dans la serrure. Probablement parce que ses parents l'enfermaient au grenier pour l'empêcher de fuir...

* Artiste? Elle l'est dans lâme en tout cas. Comme elle voudrait être capable de peindre ce qu'elle ressent! Mais pour l'instant, ces toiles, elle ne les invente que dans sa tête, n'ayant jamais touché de pinceau autrement que par l'intermédiaire de son défunt petit-ami.

* Possessive. Peut-être à cause de ses origines hispaniques, la jeune femme est très voire trop possessive. Et quand elle s'attache à quelqu'un, elle refuse de partager, quitte à devoir défendre "sa propriété" corps et âme. Car bien qu'elle le nie et tente de se convaincre du contraire, elle continue de croire en l'amour. Mais parfois les illusions sont plus faciles à vivre...

* Bleu-vert. C'est la nuance de couleurs que vous verrez dans ses yeux. Et si vous vous intéressez un peu plus à son regard, vous remarquerez que c'est par là que se voient toutes ses émotions. Quoi qu'elle dise; quel que soit le ton persuasif qu'elle utilise, son regard sera le miroir de son âme.

    Quatrième verre d’absinthe.
    Je vois des feux d'artifice partout.


Avatar : Danae Cuesta
Groupe : Courtisanes
Code règlement : French-cancan

    Cinquième verre d’absinthe.
    La fée m'a transformé(e).


Huum mes chaussettes ne sont pas rayées bleu et rouge? XD Ben je sais pas... J'ai beaucoup aimé le contexte et le design du forum (qui me semble... mort?) alors je me suis inscrite. Et je suis revenue le 14 juin pour remarquer... Qu'il n'y avait personne. Donc je vais me prendre pour Jésus et essayer de voir s'il y a des restes de vie par ici :P Sinon je suis Suisse, j'ai 19 ans; pas de prénom et j'ai des examens dans les trois semaines à venir que je vais foirer... Et j'aime McFly aussi. Après les livres et internet sont mes amis Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C 77969


Dernière édition par Alyssa Paez le Dim 14 Juin - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Paez

Alyssa Paez

Crédits : Akata
Messages : 2
Nationalité : Espagnole

SOYONS FOUS.
Relations & Affinités:
Disponibilité:

Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C Empty
MessageSujet: Re: Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed... U.C   Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C EmptyDim 14 Juin - 22:14

Huuum... Y a-t-il quelqu'un ? Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed...   U.C 176943
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alyssa .°. The Fairytale got twisted and decayed... U.C
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLARA ❞ We’re all kind of weird and twisted and drowning.
» Alyssa Robinson~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA FEE VERTE •• L'amour, c'est l'oxygène ! :: « PERSONNAGES. » :: • Bureau des présentations.-
Sauter vers: